Stage d’animateur de Marche Nordique

Lundi 15 mai, départ de La Chartre à 7 h 30 avec Françoise Michaud, temps parfait. Arrivée un peu avant 9 h au centre sportif de la Monnerie à La Flèche. Nous sommes en terrain connu : c’est là que nous, Marc Aybes et Dominique Gille, avons déjà fait notre Module 1.
Marie-Françoise Veuillot et Romulus Volpato, nos instructeurs, se présentent ainsi que les dix-huit
stagiaires. La plupart vient de la Région, de La Flèche, la Sarthe, l’Orne, la Loire-Atlantique, la Vendée et quatre de la Région Parisienne. Le matin, informations, conseils variés et programme de la semaine. Déjeuner.
L’après-midi commence sur les chapeaux de roue : Marie-Françoise nous fait faire les échauffements à un rythme d’enfer.
Certaines d’entre nous en garderont des courbatures jusqu’à la fin du stage ! Sous un soleil radieux, nous partons pour une première marche nordique où chacun est filmé afin de montrer ses compétences… et ses défauts ! Puis marche de 5 km vers le lac et la plage. Retour au calme, avec les étirements faits par Romulus, puis dîner à 19 h et soirée libre. Certains vont se coucher, le lever a été très matinal pour eux, d’autres partent au bowling tout proche, d’autres encore vont flâner dans La Flèche.

Le lendemain, 16 mai, présentation de ce qui a été filmé la veille et critiques : pratiquement tous les participants ne tendent pas suffisamment le bras en avant et ne le repousse pas assez en arrière. Le pas doit être plus long. Il n’est pas utile de marcher vite. Il faut privilégier le « bon » geste. Le bâton doit être planté au point de centre de gravité du corps, ce qui correspond au milieu du pas. Puis leçon de cartographie : comment lire une carte et calculer les coordonnées en utilisant le quadrillage bleu des cartes IGN. Travaux pratiques à préparer, désignation des groupes : chacun doit présenter les échauffements et les étirements qui seront faits lors des sorties suivantes.
L’après-midi nous partons à Saint-Germain-en-Val, où nous pratiquons une belle marche d’une huitaine de kilomètres. Les premiers groupes désignés font faire les échauffements et les étirements. Nous marchons sur le plateau, dans la forêt. Nous apprenons à descendre des pentes raides, bâtons piqués en avant, dans un chemin très creux et boueux en marchant les bâtons plantés plus bas et en se déplaçant sur le côté. Nous longeons le vignoble de La Flèche en forte pente que nous remontons deux fois « au pas de trois ». Un : on pique d’abord les deux bâtons, puis deux : on avance un pied, et trois : on avance l’autre pied, et on recommence.

3e jour, 17 mai, après l’apprentissage de l’usage de la boussole et calcul de l’azimut sur la carte, mise en pratique sur place. Marche de 5 km à Saint-Germain et calculs variés, orientation grâce à la boussole. L’après-midi, échauffements puis 5 km autour du lac de la Monnerie. Arrêt pour des tests variés : comment déplacer son bâton le long du corps, descendre d’un rocher, garder la bonne direction les yeux fermés, bien allonger les bras en faisant le petit train… nous sommes filmés.

 

4e jour, 18 mai, à 9 h mise en pratique du rôle de l’animateur, une vingtaine de volontaires, membres de La Retraite Sportive de La Flèche, viennent jouer les cobayes, certains pratiquent la randonnée, la gym ou la danse. Par petits groupes, présentation de la Marche Nordique et des bâtons, démonstration de la technique, puis après les échauffements, départ pour une petite marche, chaque stagiaire a un cobaye à enseigner et à « faire marcher ». Les instructeurs regardent chacun faire l’animateur, ils approuvent ou critiquent… La marche et l’expérience se terminent avec les étirements. A 11 h tout le monde rentre pour un petit apéro afin de remercier les Flèchois, ça tombe bien : il commence à pleuvoir très fort. Et la pluie ne va plus s’arrêter jusqu’à vendredi midi ! La marche de l’après-midi prévue en forêt est annulée : il grêle ! Alors, pour cause de météo défavorable, présentation en salle des échauffements et étirements par les derniers groupes. Ensuite, Romulus nous montre comment faire du renforcement musculaire, pour agrémenter les marches. Il ne fait pas beau, mais nous avons tous bien chaud. Les stagiaires Fléchois ont apporté des spécialités à goûter, notamment le fameux vin de La Flèche dont nous avons longé le vignoble ! Apéro local et cadeaux aux instructeurs : bouteilles de Jasnières et boîtes de sablés… de Sablé-sur-Sarthe.

5e et dernier jour, 19 mai. Il pleut à seaux ! Impossible de faire de la marche. Reprise de la théorie, calcul de la fréquence cardiaque, la fréquence maximum, la fréquence de réserve, la fréquence de travail, selon le physique de chacun. Les bienfaits de la marche nordique, les origines de ce sport. Le rôle de l’animateur. Marie-Françoise et Romulus insistent sur l’importance de faire au moins un quart d’heure d’échauffements variés et rapides en veillant bien à faire monter le rythme cardiaque avant le départ de la marche et autant d’étirements lents et complets sans oublier aucune partie du corps après avoir marché. Bilan du stage. Présentation des photos et des films : c’est évident, tout le monde a fait des progrès ! Certains plus que d’autres… Après déjeuner tout le monde se quitte, à regret. Ce stage était dense et très instructif. L’ambiance excellente. Une belle expérience à conseiller à tous.

Et pour ceux qui ont encore du courage, voici quelques photos.

Top